Source : educationgouv.fr

Mardi 18 février

Quelques élèves se positionnent fermement pour faire un sujet sur le harcèlement. Nous leur indiquons que ce thème a déjà été abordé les années précédentes mais que le souci a toujours été les témoignages. Finalement, nous n’avons jamais fait de reportage…

Les élèves vont partir en quête de témoins, les victimes ne manquent pas mais il est difficile d’en parler officiellement, même à visage couvert…

En tout cas, les échanges entre élèves ont été pleins d’émotions, certains évoquant des situations où un ado de leur entourage a été concerné.

Mardi 10 mars

Les élèves restent fermes. Une élève a contacté un psychologue, une autre une amie victime et qui est prête à parler. Sa mère serait aussi partante.

Des élèves sollicitent Mme Hautbois, CPE de notre collège, de même que l’infirmière pour évoquer le problème au sein d’un établissement scolaire.

Le reste des troupes aimerait bien tourner une saynète sur le sujet pour illustrer le reportage. Catherine est là ; elle valide… Un autre groupe prépare des questions. Tout roule…

Mardi 17 mars

Confinement oblige, le tournage est annulé !

Et les mesures post-confinement ne vont pas permettre le tournage en mai ou en juin. Snif, snif !

Vendredi 4 septembre

Retrouvailles entre Mme Boujon et quelques anciens élèves de la classe média. Le tournage prévu en mars va pouvoir se faire ! SUPER ! Tout est un peu plus compliqué à piloter car les élèves sont dispersés dans 6 classes différentes mais quelques-uns arrivent à se montrer fidèles et motivés !

Les contacts sont repris par les uns et les autres et mardi 15 septembre : c’est le tournage !

Source : Diffuz