Un engouement non démenti. Photo Classe média

L’engouement pour les mangas

Les mangas, ces petites bandes dessinées japonaises, ont suscité un engouement sans précédent auprès des adolescents occidentaux.

Les mangas se caractérisent par des ruptures de style dans le graphisme que l’on ne retrouve pas dans les bédés européennes, dont le style est plus homogène.

L’excès se manifeste également dans la vitesse de lecture. « La lecture est si aisée qu’elle emballe le lecteur, contrairement à ce qui se passe avec les Tintin, où les cases sont très chargées et contiennent beaucoup d’éléments à déchiffrer. Le fait de lire à toute vitesse, de se laisser porter par le flot, fait partie du plaisir que procure la lecture des mangas ».

Les lecteurs occidentaux qui s’initient aux mangas sont premièrement déstabilisés, ils ressentent d’abord un malaise puis un plaisir lié au fait d’apprendre à maîtriser ces nouveaux codes.

Les mangas comportent des intensités émotives auxquelles le lecteur peut facilement se raccrocher et s’identifier.

Source : http://www.ledevoir.com

Les ventes 2019 de mangas en France

Jamais le manga ne s’est aussi bien porté l’an dernier : avec 14,4% de progression de ventes en volume, notre média favori est plus que jamais la locomotive du secteur de la bande dessinée et atteint un nouveau record historique. Du jamais vu, tout simplement !

Source : http://www.qwantjunior.com

L’année 2020 a été bénéfique à la bande dessinée selon une enquête de l’institut GfK Market Intelligence. Les Français ont acheté 53,1 millions d’exemplaires BD et mangas, soit une augmentation de 9%. Les ventes dans cette catégorie progressent depuis 2016.

Source : http://www.livreshebdo.fr

Mathilde

Histoire des mangas

De quand date les mangas ?

Le premier manga, date de 1902, l’histoire du manga trouve son origine au XIIIe siècle !

Qui a créé le premier manga ?

Son auteur, Rakuten Kitazawa, avait illustré le thème de « L’Arroseur arrosé », le célèbre court-métrage français des frères Lumière. D’autre part, l’artiste se définit lui-même comme un mangaka. (photo)

Quel est l’origine du manga ?

Manga est un mot composé de 2 kanjis : Man qui signifie divertissant, exagéré, et Ga qui se traduit par dessin ou image. Le manga prend ses origines dans les emaki, premiers rouleaux narratifs illustrés datant de l’époque de Nara au 8e siècle et les ehon,

Qu’est que les emaki ?

L’emaki « rouleau peint » ou emakimono, noté souvent e-maki, est un système de narration horizontale illustrée dont les origines remontent à l’époque de Nara au VIIIe siècle au japon .

Des dessinateurs mangas ?

Les dessinateurs s’appellent des mangaka il y en plusieurs comme :

Akira Toriyama (photo)

Murata Yusuke (photo)

Clément SOUQUE

L’histoire du manga

Au début c’était de dessins drôles qui n’existait qu’au Japon. C’est là qu’apparaissent deux autres styles qui donneront naissance à deux grands genres du manga. Les ukiyo-e et autres illustrations de yokai, s’inspirant du folklore et qui résulteront plus tard dans la grande vague de mangas d’horreur japonais. Mais principalement, le manga était associé à l’humour et à la légèreté. À la caricature et à la satire. Si Toba ne s’était pas gêné pour s’amuser du Bouddha, Kibyoshi en fera de même avec l’aristocratie au XVIIIe siècle.

L’évolution des mangas

Les premiers pas du manga moderne par Kitazawa

Il faudra attendre le légendaire Hokusai pour voir apparaître le terme pour la première fois. Kitazawa quant à lui fut le premier à créer des mangas comme on les définit aujourd’hui et de son travail découle la majorité des oeuvres de la première moitié du XXe siècle.

Le manga comme on le connaît maintenant

Initialement, la disposition verticale a prévalu, puis la disposition horizontale des dessins animés a également été introduite, qui est actuellement utilisée par la plupart des mangas.

Adèle DRUET